Recherche

Ce projet est rattaché à plusieurs projets de recherche. Des études scientifiques locales, menées par l’historienne soleuroise Edith Hiltbrunner, et des entretiens ponctuels dans diverses régions du canton de Soleure ont constitué le fondement du projet préliminaire «Verschiebungen 18/18. Une approche scénographique de la grève générale». Les méthodes appliquées pour travailler avec des documents contemporains ont circulé lors de discussions en ateliers avec les délégués culturels des cantons et villes invités.

En mars 2016, le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) a approuvé le projet déposé par l’Université de Berne, intitulé « Guerre et crise : perspectives historiques culturelles, sexospécifiques et émotionnelles sur la Grève générale suisse de novembre 1918 ». La responsabilité du projet est confiée à la Professeure Dr. Brigitte Studer, en collaboration avec le Centre de recherche d‘histoire sociale et économique de l’Université de Zurich ; collaborateur scientifique : Dr. Roman Rossfeld. À partir des échanges prévus entre le théâtre et la recherche, nous tablons sur une connaissance plus précise à propos des comportements des employeurs et des relations hommes-femmes dans le monde ouvrier ; entre autres, concernant le rôle peu étudié des femmes dans la Grève générale et l’histoire de la perception des événements de novembre 1918.

Enfin et surtout, le projet théâtral en lui-même fait l’objet de recherches sur la production d’images historiques et de schémas d’identification. Une soumission appropriée a été déposée (automne 2016 - printemps 2017) par l’Institut de recherche Public et Société (fög) de l’Université de Zurich, auprès de la Commission pour la technologie et l’innovation (CTI), respectivement au FNS. Responsable du projet: Dr. Patrik Ettinger.